Le billet vert - Dollar

Bonjour à vous toutes et à tous,

Depuis un certain temps, nous voyons, ici et là dans certaines villes en France, émerger des monnaies locales. Et particulièrement pour ce qui nous intéresse, des Festivals ou des simples soirées de Country émettent maintenant des Dollars au nom de leurs associations. Ce système ne peut exister, vous l’aviez évidemment compris, qu’avec la contrepartie de la même somme en Euro.

Cela peut porter à sourire. Mais ceci n’est pas nouveau, mais pour des raisons beaucoup plus sérieuses.

En Amérique du Nord, après maintes péripéties, certaines colonies décident de renvoyer les Anglais chez eux. Bonne idée, disent certains !!! Mais, pour les forcer à partir, il va falloir des sous. Et, c’est comme ça, qu’en 1776, il y eu deux évènements importants aux Etats Unis. La déclaration d’indépendance et la création du Dollar. Et bien que déjà, le mot Dollar fût imprimé sur les premiers billets, cette monnaie officielle était appelée « Monnaie Continentale ».  Officiellement, sa contrepartie était l’or.

Dollar Continental

Ce système, soyons réaliste, sera cahin-caha jusqu’en 1830. Mais à partir de cette année commença la fameuse conquête de l’Ouest. Et, ce fût le grand cirque monétaire. Il n’y avait pas de banque centrale, ce qui fait que tout un chacun, ayant pignon sur rue, pouvait émettre des Dollars. Je parle de commerçants, jusqu’aux sociétés, en passant quand même par des petites banques d’états locales. Et, pour arranger le tout, chacun y allait joyeusement de ses propres billets imprimés. (Qui font maintenant la joie des collectionneurs). De plus, un dollar de chez machin pouvait valoir plus ou moins dans un autre établissement ou Etat voisin.

Le président Lincoln, dans sa grande sagesse, décida d’unifier le Dollar, qui devint enfin une monnaie fédérale. La réserve Fédérale (Banque Centrale) devant détenir la contre partie en or des billets fédéraux imprimés.

Et, là encore, les Américains détestant le centralisme, décident que la Banque Centrale ne soit pas un organisme Fédéral. Et, oui, c’est un consortium privé d’actionnaires (Banques, Assureurs, Entreprises, Boursiers) qui gèrent cet établissement sous surveillance fédérale. Mais Lincoln réussit un tour de passe-passe concernant l’imprimerie qui appartiendra à l’Etat.

Après les pièces, apparut la mention « In God We Trust » (En Dieu nous croyons) sur le Dollar, appelé aussi le billet vert. C’est Nixon qui officialisa, pour des raisons purement politiques, la déconnexion de l’or sur la monnaie. Cela faisait belle lurette qu’il n’y avait plus assez d’or pour compenser la fabrication de Dollars.

"Maintenant le Dollar suit le cours du marché financier. Mais, c’est une autre histoire !!!"

Nous savons tous que les hommes des Services Secret US protègent le Président. Mais ils ont un autre job, celui aussi de protéger le Dollar !!!  Et, oui, la contrefaçon et le trafic du billet vert font partis de leurs prérogatives.

Pour comprendre l’impact du Dollar sur la société Américaine, il faut savoir que trafiquer du Dollar est un crime Fédéral depuis pratiquement sa presque création. Alors que vouloir assassiner un Président, ne l’est que depuis la mort de Kennedy.

Très cordialement,

Bob

Date de dernière mise à jour : 11/03/2012

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×