Conte de Noël

Bonjour à vous toutes et à tous,

Qui ne connait pas le Colonel ou Capitaine Buffalo BILL et son Wild West Show qui a sillonné, dans les années 1900, toute l'Europe.


Je reste perplexe qu'aprés les années lumières et le nouveau sens social on est laissé se promener en europe un cirque dont les attractions étaient les coutumes des indiens descendants d'un peuple massacré.

Lors du passage du "cirque" en Provence le Chef des Lakotas de la nation Sioux qui s'appelait Jacob White Eye se prend d'amitié avec un autochtone le Marquis Folco De Baroncelli qui est avant tout un protecteur (déja) de la nature et du monde animal. Il a sauvé en autre une race de taureaux camarguais.

marquis

Le chef Lakotas , accompagné par deux de sa famille, Sam Lone Bear et Iron Tail, sont invités chez  Folco à Saintes Marie De La Mer.
Folco arrive à force de persuasion à faire comprendre à ses nouveaux amis que leurs place n'est pas sur une piste de cirque.

S'ensuit une amitié sincère entre les Lakotas et Folco qui a toujours du mal à accepter les conditions de vie de ses nouveaux amis. Folco leur versant même de l'argent pour améliorer leur quotidien.

Le "cirque"  repart en tournée en 1905. Mais voila, en 1906  les Lakotas (que des hommes) disparaissent. Une centaine au total.
En réalité, ils se disséminent dans la région provençale.
Sauf leur chef: Jacob White Eye qui, lui, rentre aux USA et entretient avec Folco une correspondance assidue.

Si dans votre voyage en Provence, vous croisez une personne un peu plus basané, avec un nez busqué et un regard fier, vous pouvez être quasiment sur que vous avez croisé un descendant des Lakotas de la nation Sioux.

Si vous êtes de passage à Saintes-Marie, poussez la porte du musée: Lou Marqès et à Avignon celle du Musée du Roure vous comprendrez.
A Pine Ridge, dans la réserve Lakotas aux US, vous pourrez y voir gardé précieusement la correspondance entre Jacob White Eye et le Marquis Folco De Baroncelli que les Amérindiens appellent Zinkala Washé.

Cette histoire m'a été racontée par un des descendants Lakotas. Son arrière, arrière grand-père ayant croisé  le
regard de son arrière, arrière grand-mère originaire, elle, de Marseille.
Le chapeau " dit de Cowboy" en paille que je porte parfois m'a été offert par par cette homme.

Je voulais vous raconter un conte de Noêl. Mais, j'ai préféré vous parler de la vrai histoire d'hommes qui ont voulu vivre libre.

Trés cordialement,

Bob

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×